Ideal Standard
Inspiration

Tête à tête avec Lidewij Edelkoort


— Entretien

Plus écologique, créatif et sentimental.

Voici les dernières prévisions de Li Edelkoort, l’une des météorologues culturelles les plus respectées du secteur, qui réfléchit au développement durable dans les secteurs de la mode, du textile et de la confection. Ici, elle se livre sur sa vision de l'avenir : un avenir plus respectueux de tous.

Lorsque Li Edelkoort prévoit les nouvelles orientations du petit monde de la mode, des textiles et du design, tout le monde prend note et se met au travail. Bon nombre de multinationales lui confient le choix des couleurs, des matières et des formes qui feront le buzz des saisons futures. Parce que Li a un sens inné de l’esthétique, elle perçoit le sens du vent et sait anticiper les attentes. Elle sait aussi comment transformer les désirs en tendances.

Green Book est une collection des tendances en 2021, telles que les perçoit Li Edelkoort. Divisé en plusieurs thèmes, cet ouvrage qui se laisse découvrir au gré de vos envies vous permettra de choisir la manière dont vous souhaitez contribuer à une société plus respectueuse de l’environnement.

S'exprimant sur la vie d'après la pandémie, Li explique : ...[la pandémie] a éloigné les gens des choses matérielles pour un univers propice au partage, au bien-être et à la créativité. Nos vies gravitent autour des choses que nous faisons, qu’il s’agisse de cuisine, de musique, d’amour, d’habits ou d’objets ; on apprend à improviser et on favorise ainsi l’émergence d’une culture plus créative. La plupart des gens ne veulent pas retourner à la société d’avant ; ils ont envie d’un changement définitif.

Nos vies gravitent autour des choses que nous faisons, qu’il s’agisse de cuisine, de musique, d’amour, d’habits ou d’objets…

Sa dernière vision prévoit de nouveaux modes de travail : À la fin de cette pandémie... De nombreuses entreprises seront obligées de rationaliser leurs modes de production... Les designers bien établis remettent en question le nombre d’articles à concevoir et produire, et envisagent d’avoir une offre plus en phase avec une demande précisément calculée. De nombreuses entreprises, designers et responsables ont entendu cet appel au changement et savent qu’ils ne doivent pas manquer cette occasion de restructurer leurs activités en profondeur pour en ralentir le pouls.

Couleurs et fibres naturelles… Li préfère le chanvre, le lin et l’ortie au coton, qui consomme trop d’eau.

Elle suggère le passage à de nouvelles fibres, comme celles obtenues à partir du chanvre ou de l'ortie. Le coton consomme trop d'eau.

Un cliché empreint de poésie par Michael Baumgarten. Deux mains, deux générations dirigées vers l’eau, le bien le plus précieux à préserver et à transmettre.

Li souligne l’importance de l’enseignement et de la formation pour façonner cette mentalité. En lisant le générique d’un film, on se rend compte de tout le travail d’équipe derrière la production, alors que les collections de mode ne portent qu’une signature, celle du créateur ou de la créatrice. Cette approche n’est plus à la mode! . Elle est convaincue que le secteur du textile sera le moteur d’un nouveau mode de production : la recherche de nouvelles fibres et matières contribuera à accélérer la course à un mode de production plus durable et équilibré, avec des collections créées par de petits entrepreneurs.

Dans son manifeste Anti-fashion, Li estime que le monde de la mode a atteint un point de non-retour. Les mutations sociales à l’œuvre actuellement vont entraîner un gain de créativité de la part des consommateurs et un renouveau du secteur du textile.

Enfin, Li prone l'adoption d'un état d'esprit vert, encouragé par les expressions des jeunes gens soucieux de créer un monde plus respectueux de l'environnement. Elle suggère un passage aux nouvelles fibres, comme les fibres dérivées du chanvre ou de l'ortie (le coton consomme trop d'eau). Le choix des matériaux devient de plus en plus important dans un avenir régi par les émotions, où les traditions artisanales s'allieront aux biotechnologies avancées pour créer une société plus juste, plus humaine et plus à l'écoute d'une conscience sociale.

Labour of Love offre un aperçu de processus créatifs tels que le tissage et le recyclage des déchets. Écrit par Li Edelkoort et Philip Fimmano.

Découvrez la suite dans la 2ème édition 2021 du magazine Together

Nous dénichons de nouvelles tendances, explorons le cœur du design, examinons les modes de vie modernes et mettons les designers sous les feux de la rampe dans notre insatiable quête d'inspiration. Ouvrez notre coffre aux trésors.

Explorer
Continue